Pierre Tchernia, « Monsieur Cinéma » grande icone de la télévision française n’est plus !et dernier géant de la télé française

0

Le monde de la télévision est éprouvé depuis le décès de Pierre Tchernia. Surnommé Monsieur Cinéma, il est décédé, alors qu’il était âgé de 88 ans.

L’annonce de son décès intervenu entre samedi et dimanche à l’âge de 88 ans a été faite par son agent Artmedia et son fils Antoine Tchernia. Une annonce qui n’a pas tardé de susciter des réactions venant du secteur de l’audiovisuel.

« La santé de papa s’est abîmé depuis huit jours, il est décédé aux environ de trois heures du matin dans nos bras » a expliqué Antoine Tchernia. « Il est mort sereinement auprès de sa famille », a poursuivi son agent, Artmedia.

Le personnage a laissé derrière lui une carrière brillante, il était très aimable, affectueux et a communiqué sa passion de l’encyclopédie du cinéma aux téléspectateurs, tout en représentant, le service public, la culture etc…

« Pierre Tchernia fut le dernier grand de la télévision à être encore en vie » a indiqué Michel Drucker sur LCI, une autre icône de la télévision.« En collaboration avec Georges de Caunes et Pierre Sabbaghil a eu l’idée de créer le JT au cours des années 50. Nous faisons partie des derniers à avoir connu Cognac-Jay, lieu où la télévision est née ».

Monsieur Cinéma n’est plus

« Le départ de Monsieur Tchernia attriste les amoureux du cinéma » a expliqué Gilles Jacob, ex président du festival de Cannes  » à l’AFP. Ce dernier a permis à tout le monde de devenir cinéphile sans s’en rendre compte ».

Né à Paris en 1928, d’un père ukrainien, Pierre Tchernia faisait partie de ceux qui avaient créé le premier journal à l’ORTF. En 1955 il part de la chaine pour créer et animer des émissions de variétés comme « la boite de sel » ou encore « la clé des champs ».

Entre 1966 et 1988, il était devenu une référence du cinéma de la télévision grâce à plusieurs émissions à travers lesquelles, il communiquait son gout pour le cinéma avec l’émission « Monsieur Cinéma » ou encore « Mardi cinéma », auxquelles participaient des candidats qui avaient la passion du 7e art.Il avait aussi créé « SVP Disney ou encore l’Ami public numéro 1 » et présenté pendant quatorze années pendant Noel.

Partagez

L'auteur

Alexandre

Grand passionné de Finance. Je suis un Français expatrié à Londres pour raisons pro, mais mon cœur reste bel et bien à Paris, ma ville de toujours.

Commentaires fermés