Europacorp : la société de Luc Besson dans le noir

0

Au cours du premier semestre, la société de Luc besson a réalisé une perte de 3,5 millions d’euros. Europacorp essaie cependant de rassurer, promettant que les revenus issus du film « Le Transporteur – Héritage » gonfleront ses chiffres au second semestre.

Europacorp tombait durement en Bourse ce matin. A 10h30, le groupe enregistrait une perte de 8,41% à 4,90 euros. Cela est dû à, la proclamation de ses chiffres semestriels jugés menaçants par les investisseurs. La société de production et de distribution de Luc Besson, a constaté une perte nette de 3,5 millions d’euros sur les six premiers mois de son exercice décalé 2015/16. Une année avant sur la même période, le bénéfice arrivait à 7,3 millions d’euros.

Le chiffre d’affaire affermi du groupe est aussi en baisse de  21,8% à 76,6 millions d’euros, alors que l’année passée il était de 98 millions. Le studio français détaille son mauvais résultat par « la comptabilisation de la totalité des frais de distribution aux Etats-Unis du film « Le Transporteur – Héritage », publié en salles à la fin du semestre ».  Et « les principaux revenus américains seront constatés à partir du second semestre de l’exercice en cours », explique-t-il.

Flux de trésorerie en baisse, mais taux de marge « élevé »

En plus, le flux de trésorerie est en baisse de 21,6 millions d’euros alors que sur les six premiers mois de l’exercice 2014/15 il était de 70,3 millions d’euros. Pour finir, le groupe a réalisé une marge opérationnelle égale à 27,1% du chiffre d’affaires à 20,7 millions d’euros. Par rapport à l’année passée, où il atteignait 28,9 millions soit 29,5% du chiffre d’affaires, il a enregistré une perte.

Europacorp juge cependant que le taux de marge opérationnelle est resté inchangé à un niveau « élevé » (supérieur à 27%) favorisé par  » la contribution significative des Ventes Internationales sur le semestre ». 

Partagez

L'auteur

Alexandre

Grand passionné de Finance. Je suis un Français expatrié à Londres pour raisons pro, mais mon cœur reste bel et bien à Paris, ma ville de toujours.

Commentaires fermés