Donald Trump a du mal à réunir le Parti républicain autour de sa candidature

0

On se rappelle que Donald Trump a remporté la primaire républicaine le 3 mai, date où cette primaire a été clôturée en Indiana.

Sauf, que cette victoire n’a pas permis à notre milliardaire de traduire l’image d’un candidat capable de réunir, le Parti républicain et de lancer sa campagne pour se lancer à l’élection.

Par contre, il a du mal à évoluer et en répondant à l’attaque dans un pub fréquenté par les membres de la communauté gay, cela n’a donné aucun effet. Cette réponse n’a pas séduit les américains.

Pour Donald Trump, il faut surveiller les mosquées et propose l’interdiction provisoire d’émigration des musulmans aux États-Unis Ce qui a soulevé des critiques automatiques venant d’autres membres du Parti républicain tels que Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, du sénateur Lindsey Graham, qui a déclaré être « troublé ». En plus, le candidat a encore ajouté la poudre au feu, mardi, en déclarant que les musulmans « n’arrivaient pas à s’acclimater aux États-Unis ».

D’après une étude d’opinion CBS réalisée le 13 et 14 juin chez 1 001 adultes aux États-Unis, parmi lesquels, 62 % des Américains jugent que les États-Unis ne devraient pas « empêcher les musulmans d’émigrer aux États-Unis de façon provisoire », 31 % d’entre eux le pensent (79 % des électeurs démocrates, 62 % des indépendants ne sont pas d’accord, alors que et 56 % des partisans du parti républicain saluent cette position.

Partagez

L'auteur

Alexandre

Grand passionné de Finance. Je suis un Français expatrié à Londres pour raisons pro, mais mon cœur reste bel et bien à Paris, ma ville de toujours.

Commentaires fermés