Cultivant la prudence, la Bourse de Paris n’arrive pas à rebondir

0

Le CAC 40 a clôturé à l’équilibre ce jeudi, toujours dans la chute des cours des matières premières et particulièrement de ceux du pétrole ces jours.

La Bourse de Paris a fini presque à l’équilibre jeudi (-0,05 %) après une séance intermittente, les investisseurs choisissant d’être prudent dans un contexte toujours influencé par la faiblesse des prix du pétrole.

L’indice CAC 40 s’est déprécié de 2,39 points à points à 4.635,06 points, dans un volume de transactions moyen de 3,7 milliards d’euros. La veille, il avait perdu 0,95 %, clôturant au plus bas depuis mi-octobre.

Le marché parisien a avancé en baisse une partie de la matinée, avant de se reprendre, tout en demeurant très hésitant après deux jours de repli. «Les fluctuations incertaines des prix du pétrole continuent à alimenter la nervosité des marchés», constatent les gérants chez Barclays Bourse.

Les cours du brut, qui étaient en légère hausse en Asie, ont encore influencé les marchés après avoir traversé une séance très irrégulière la veille, essayant de se reprendre après de nombreux jours de baisse, avant de rechuter une nouvelle fois à leur niveau le plus bas depuis février 2009. Économiste chez Saxo Banque Christopher Dembik, juge que pour l’heure «les marchés indices et actions n’ont pas encore repris avec une tendance ferme» et que «seule, la Fed sera certainement en mesure de donner une direction».

La réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) est la dernière rencontre importante de l’année, les investisseurs misant sur un rebond des taux de la banque centrale dans un contexte dominé par l’économie américaine en meilleure forme.

Les valeurs pétrolières rattrapent leur retard

On constate qu’EDF montait (+6,14 %), appuyé par l’annonce d’un relèvement d’un objectif de rentabilité suivi de nouvelles dépréciations d’actifs.

Technip était en augmentation (+3,77 %). Le groupe a nié avoir mené des pourparlers pouvant aboutir sur une fusion avec l’américain FMC Technologies, comme annoncé par des informations de presse.

AccorHotel avançait (+0,90 %), après avoir déprécié de plus de 3 % à l’entame de la séance.

Partagez

L'auteur

Alexandre

Grand passionné de Finance. Je suis un Français expatrié à Londres pour raisons pro, mais mon cœur reste bel et bien à Paris, ma ville de toujours.

Commentaires fermés