L’opposition réclame des comptes au gouvernement sur les policiers tués

0

Ce matin, le chef de l’État, François Hollande a organisé une réunion d’urgence à l’Élysée dédiée aux deux policiers abattus par Larossi Abballa à leur domicile à Magnaville (Yvelines). Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a protégé l’action du gouvernement dans le cadre de la lutte antiterroriste, appuyant les différentes formes que prennent la menace, rendant compliquant cette lutte.

Pourtant le gouvernement n’a pas été épargné par l’opposition qui lui a adressé de vives critiques.

Marine LePen d’indiquer « les français ne sont pas protégés par le gouvernement. Le véritable combat contre le fondamentalisme n’a pas été lancé » indique la présidente du parti frontiste dans une vidéo rendue publique sur Facebook.

« Ce nouveau crime contre des policiers dépasse les ampleurs. Il faut maintenant entamer la lutte contre l’islamisme » ajoute-t-elle sur Twitter.

D’après Pierre Laurent, secrétaire général du PCF « le couple de policiers tués devant leur enfant est catastrophique et ce crime a été perpétré par un individu fiché et connu des services de police et judiciaire ».

Désormais, le principal parti d’opposition « Les Républicains » exigent des réponses du gouvernement. Par la voix de son président, Nicolas Sarkozy, a indiqué dans un discours de mettre en place « un niveau de vigilance adapté ».  

Quant à Alain Juppé, il a frappé fort en indiquant que « l’exécutif a l’obligation de s’engager à dévoiler un état du système mis en place après les attentats du 13 novembre.

Partagez

L'auteur

Alexandre

Grand passionné de Finance. Je suis un Français expatrié à Londres pour raisons pro, mais mon cœur reste bel et bien à Paris, ma ville de toujours.

Commentaires fermés